La Médiathèque

La Médiathèque

La médiathèque a trouvé sa place dans le paysage culturel saint aubinois. Aidée d’une équipe de bénévoles, Isabelle a su aussi faire de cet édifice un lieu de vie et de rencontres.
Les offres de la médiathèque : Un large panel d’ouvrages, romans, BD, revues… est à votre disposition, enrichi chaque année grâce à l’investissement de la collectivité. Et si vous ne trouvez pas ce que vous recherchez, un partenariat avec la Bibliothèque Départementale des Deux-Sèvres (BDDS) et le réseau des bibliothèques de Gâtine permet d’élargir substantiellement la gamme de choix (ne pas hésiter à demander).
L’aménagement intérieur permet à toutes les générations de s’installer confortablement pour profiter de la consultation des documents. Pour les Saint Aubinois bien sûr mais aussi les habitants des alentours. Sont également mis à disposition deux ordinateurs.
Spécificité de notre proposition : un rayon d’ouvrages locaux, avec des revues de presse annuelles (articles parus dans les journaux locaux), des ouvrages de Dominique Boutin, et « les petits écrits saint aubinois » où vous pouvez tout à la fois consulter des textes rédigés par des Saint Aubinois de souche ou d’accueil, ou vous engager dans l’écriture (voir ci-après).
Les animations : on a pu tout à la fois, y rencontrer la compagnie « sale petit bonhomme » et se familiariser avec le langage des signes ou encore se plonger dans l’ambiance orientale avec « les 1001 nuits », deux moments de collaboration avec la MPT ; découvrir Titus et son spectacle à partir du livre « Comment mémé est montée au ciel » ; se plonger dans l’atmosphère si particulière créée par les lampes et les enregistrements de la population par les élèves de l’EREA ; assister à l’exposition et à la conférence sur la guerre 14-18 avec ses morts pour la France Saint Aubinois, la vie au front et dans les fermes ; s’adonner aux jeux vidéo grâce aux animateurs de la BDDS ; pratiquer la calligraphie avec Liliane Bécot ; s’initier à la généalogie avec le Cercle Généalogique des Deux-Sèvres et les archives départementales …
En relation avec les écoles, Isabelle accueille les enfants pour des expositions sur des thèmes choisis. Ceux-ci prolongent le sujet autour du livre.
Avec les tout-petits, elle présente un raconte-tapis : à partir d’un album pour enfants, mise en scène sur un tapis avec des personnages en tissu. Ou encore le kamishibaï : petit théâtre japonais à base d’images plastifiées qui racontent également un album pour enfant.
Dans la médiathèque se déroulent aussi des activités périscolaires avec présentation d’ouvrages et lecture individuelle sur place.
Depuis 2015, la médiathèque se décentralise au village-retraite. La participation de résidents et d’autres habitants de la commune est en progression constante. Ces après-midis favorisent bien sûr les emprunts d’ouvrages mais aussi prennent la forme d’ateliers de travaux manuels ou d’histoires et conversations en parlanjhe poitevin (avec Philippe Dufour).

Les expositions : depuis son ouverture en 2013, pas moins de 30 expositions ont été présentées, dans un choix très éclectique allant de la présentation des œuvres des artistes locaux à l’exposé des richesses de « Deux-Sèvres Auto Mémoire », et de « 14-18, l’écho des tranchées » aux travaux des classes élémentaires du secteur ou de l’EREA. Sans oublier les expos-clés-en-main de la BDDS (très diverses) ou du CPIE du Coutières (expos naturalistes)
Si vous avez des souhaits ou des propositions d’expositions, n’hésitez pas à les signaler ; ils seront étudiés.
Les rencontres : dès l’entrée, un salon vous accueille, permettant de nombreux échanges autour de la lecture des revues ou des deux journaux locaux en offre gratuite.
On peut aussi tout à la fois profiter des services rendus par l’agence postale et faire des rencontres fortuites avec le livre ou les lecteurs.
Les informations : dépliants touristiques locaux ou régionaux

Alors, si vous disposez d’un moment, ou si vous avez à faire à l’agence postale, n’hésitez pas à explorer un milieu riche en connaissances, en rencontres et en surprises.
A savoir :
Adhésion : 4 € par an par adulte et 2 € par enfant de moins de 14 ans
En 2016 : 116 inscriptions
Mêmes horaires que l’agence postale : du lundi au vendredi de 9h à 12h et samedi de 9h à 11h30
Ouverture de la médiathèque uniquement : le mercredi de 14h à 18h30.

Les petits écrits saint-aubinois

     Il y a deux ans, le premier livret des « petits écrits saint-aubinois », « Il avait 22 ans »  de Camille Rossard, était déposé à la bibliothèque. Il y a quelques semaines, le numéro 10 est paru. Il s’agit de « L’école des filles par les filles », souvenirs d’une quarantaine de dames ayant fréquenté l’école de filles fermée en 1954.
     Tout Saint-Aubinois de résidence ou de naissance peut écrire, ainsi que toute personne voulant écrire sur Saint-Aubin.
      Les livrets déjà parus peuvent être lus sur place à la bibliothèque ou retirés comme tout autre livre.
Sont parus :
-    n°1 : Il avait 22 ans, Camille Rossard
-    n°2 : L’enfant blond aux yeux bleus, Jean-Michel Chargé
-    n°3 : Petit dictionnaire saint-aubino-français, J.-Michel Chargé
-    n°4 : Les pionniers du sport, M. Juliot et J. Paul ; B. Guilbot ; J. Favrou et G. Morvan ; D. Gesnot ; P. Verger ; S. Jardin ; R. Roger ; F. Baudry, C. Branger et L. Vergnault
-    n°5 : Les Liaigre, une nombreuse famille, Jean-Michel Chargé
-    n°6 : La guerre 14 et Saint-Aubin, Jean-Michel Chargé
-    n°7 : L’affaire de Secondigny (la grande peur de 1789), Annie Papet (Larrouy).
-    n°8 : Du bagne de Guyane à Saint-Aubin, Abbé Germon.
-    n°9 : Prisonnier en Allemagne, Auguste Parsonneau
-    n°10 : L’école des filles par les filles.

En préparation : Du Mans à Dakar (ou l’Odyssée d’une 2 chevaux) par Raymond et Yolande Rossard.