presentation st aubin

Histoire de Saint Aubin Le Cloud

Les origines,pourquoi Saint Aubin le Cloud ?

église saint aubin

La mention la plus ancienne, concernant Saint Aubin le Cloud , date du XIIIème siècle, période  de calme, de prospérité, entrainant un développement démographique important qui s’est traduit par la formation de nombreuses localités qui se sont développées souvent autour de prieurés, de lieux-saints et qui ont pris le nom du saint sous le patronage duquel est le sanctuaire.

En 1224 la cure avait titre de prieuré sous le nom de Sanctus Albinus prope partiniacum (Saint Aubin : patronyme de l’évêque d’Angers en 529 où il mourut en 549)…puis plus tard vers 1300, dans le pouillé du diocèse de Poitiers, l'église paroissiale porte le nom de "Sancti Albini Clausi";

"Clausi" venant du latin "clausus", signifiant "cloître". Il s'agit du cloître de l'ancien prieuré dont les bâtiments étaient édifiés le long du mur sud de l'église. Quelle était l'importance de ce monastère ? A quelle époque a-t-il cessé d'être ?

 

Signalons que, au point de vue orthographique, le Cloud s'écrivait, à l'origine,  Clou ou Cloux  et non Cloud. D'une part, cela correspondait mieux au latin "clausi" vu plus haut. D'autre part, cela correspondait également avec la terminaison d'autres noms de communes de Gâtine comme Amailloux, Fenioux, St-Martin-du-Fouilloux, Vernoux qui se terminent par "x".

L’église

Une pierre qui se trouve dans le massif coté Nord de l’église est sculptée d’une croix aux fleurs de lys, lesquelles on retrouve  peintes sur une clé de voûte. En effet, en 1224 le prieur de Saint-Aubin était le "maître-école" de Saint-Hilaire de Poitiers; or, cette collégiale de Saint-Hilaire-le-Grand avait été fondée par Clovis en actions de grâce de sa victoire sur Alaric, l’église et le monastère devaient  donc être sous suzeraineté royale.

église saint aubin
Pierre sculptée d’une croix aux fleurs de lys

 

De même, la construction ou plutôt la reconstruction de l'église fut décidée, à la fin du XVe siècle, sur initiative de Pierre de Cossé, abbé , commanditaire du monastère de Montierneuf de Poitiers avec l'appui de François Ier d'Orléans, seigneur de Parthenay négociateur du mariage de Charles VIII avec Anne de Bretagne en 1491
On retrouve les armes de France (trois fleurs de lys d'or sur fond d'azur) peintes sur une clef de voûte, ainsi que sur celle de la deuxième travée, la date 1547 qui indique l’achèvement des travaux

église saint aubin

Dans son ensemble, l'église est de style gothique flamboyant, mais le clocher est roman.
Comme partout en France, le cimetière était proche de l'église dominé par une croix hosannière que l’on peut voir érigée dans le nouveau cimetière rue d'Azay.

L’ aspect actuel de l’église ne date que de la fin du siècle dernier, époque à laquelle on a crée une rosace sur la façade ouest.
A partir de 1873, des travaux furent commencés pour faire les nefs latérales telles que nous les connaissons.

 

Au temps des seigneurs

Du XIIIème au  au XVIe siècle, la Gâtine va commencer à prendre le caractère bocager que nous lui connaissons.
Certains seigneurs font construire ou reconstruire des "maisons nobles" souvent fortifiées, appelées encore "hôtels" dans les actes anciens.

On trouve, dans la commune, plusieurs de ces maisons qui, si elles ont subi depuis quelques transformations, gardent certains aspects architecturaux caractéristiques comme :

  • le linteau de la porte  ou linteau de cheminée ornés d'un blason
  • escaliers de pierre aux marches usées,fenêtres à meneau, etc…(Bertières)
  • une tour accolée au logis, renfermant l'escalier.
La Belinière
La Fragnay
La Fraissonnière
La Poussardière

 

 

Le theil Saint aubin le cloud

Le Theil mentionné dès 1156 dans le cartulaire de l’Absie est un château plus important  relevant hommage de la baronnie de Parthenay fut occupé par le Seigneur Aymar Girard dès le XIVème puis par les Chauvin jusqu’à la fin du XVème.
Les de La Rochebrochard l’achètent en 1786 . Ce sont les de Monti de Rézé qui engageront la reconstruction et l’agrandissement du château tel qu’on le connait aujourd’hui.

 

Révolution et guerres de Vendée

église saint aubin

Au XVIIIème la révolution est accueillie avec enthousiasme…On a la sensation que commence une ère nouvelle
Les décrets de décembre 1789 organisent les nouveaux découpages administratifs créant département et communes
Les premiers Maires de Saint Aubin le Cloud furent Charles François Gaillard propriétaire à la Brunière  puis Alexis Jouffrault propriétaire de la Guillonnière

Juillet 1790, l’assemblée vote la Constitution Civile du Clergé : Pierre Bouchet curé de Saint Aubin le Cloud depuis 35 ans prète  le serment constitutionnel tandis que l’abbé Germond (curé de Saint Aubin en 1801) refusera, sera arrété et condamné à l’exil en Guyane de 1798 à 1801…

Saint Aubin ne connut pas directement le passage  des colonnes infernales mais se vida tout de même de sa population puisque de 1100hb en 1790 on n’en compte plus que 756 en 1800.

La seconde moitié du XIXe siècle vivra une véritable révolution agricole.
Les efforts des paysans portent d’abord sur les défrichements des landes. Dans la commune, ce sont ainsi, entre 1850 et 1900, 35 exploitations nouvelles qui sont créées et donc 35 nouveaux lieux-dits qui la plupart du temps portent le nom de leur propriétaire.

La population de la commune augmente à nouveau.
De 1 347 habitants en 1851, elle passe à 1 500 en 1872 et atteindra son maximum en 1906, avec 1 879 habitants.

Mais au début du XXème siècle Saint-Aubin connaîtra le sort de toutes les communes rurales. De 1878 habitants en 1901, la population sera de 1683 en 1921  - diminution partiellement due au lourd tribu payé à la guerre 14-18 .

Une commune pilote du XXème

Sous l’impulsion d’Edouard Pied, élu maire après guerre, la commune s’engage sur « le chemin de la modernité »  et sort de sa torpeur.

- Désenclavement par l’empierrement et le goudronnage de tous les chemins (45km)
- Priorité à l’éducation et à la santé par la construction d’un groupe scolaire de cinq classes et ses annexes  (œuvre des frères Le Sauter) (1954)
- Urbanisation intensive par la création de nombreux lotissements : Les Ecoles 1956 , Rue de la Rivière (1963) Le Moulin (1966) le stade….

En 1970 Saint Aubin sera reconnue « Commune Pilote » non seulement par son fleurissement  mais par la création du « Village Soleil » un ensemble de 80 petits appartements destinés à accueillir des personnes agées valides ( on y viendra de toute la France…)

Le village soleil saint aubin
Le village soleil
Plan d'eau et lotissement saint aubin
Plan d'eau et lotissement
L.E.A  - E.R.E.A saint aubin
L.E.A - E.R.E.A

 

La commune « pilote » veut attirer les vacanciers et se dote  d’un plan d’eau, d’un camping et en 1973 d’une piscine d’été chauffée (investissement unique dans la région pour un village de cette importance…)

1976 après 16 ans de volonté et de démarches, construction de l'Ecole Nationale de Perfectionnement du département dénommée plus tard Ecole Régionale d’enseignement Adapté (E.R.E.A.) .
Vu la démographie croissante, une nouvelle école maternelle de trois classes sera construite en 1984.

Saint Aubin est engagé dans la modernité et continue à se doter de nombreux équipements à vocation sportive et culturelle  pour les besoins des nombreuses associations nouvelles : tennis, salle de sports (construite en 1985 et agrandie en 2003)… mais aussi  salle polyvalente (1992)  et Maison des Associations (construite en1997 et agrandie en 2009  )

La commune intègre la Communauté de Communes Espace-Gâtine en janvier 2003  et s’engage dans le développement durable notamment  en mettant en place un chauffage collectif utilisant les énergies renouvelables pour desservir la majorité des bâtiments communaux , intercommunaux et régionaux de son territoire, puis par l'achat d'un véhicule électrique et l'installation de deux chaudières à granulés dans les bâtiments communaux.

En 2012, l'environnement scolaire s'étoffe avec la création d'un ensemble cohérent regroupant autour des écoles élémentaire et maternelle, une médiathèque avec agence postale communale, un accueil périscolaire et une Maison d'Assistantes Maternelles.Fin 2012 a vu l'achèvement d'un nouveau lotissement appelé Poupotière 3.

En 2014,  des Communautés de Communes et communes de Gâtine se regroupent pour former la Communauté de Communes Parthenay-Gâtine forte de 39 communes et 39 000 habitants.

En 2015 les travaux d'aménagement et la sécurisation de l'entrée du bourg route de Pougne-Hérisson sont terminés.

Saint Aubin, petite ville à la campagne, aborde le XXIème siècle en offrant dans la proximité de Parthenay tous les services à la population  portés  par l’attractivité d’un bourg  récemment redessiné, au fleurissement raisonné   mais aussi  par le calme d’une campagne aux paysages préservés.

Sources  : Histoire de Saint Aubin le Cloud en Poitou, Dominique Boutin, éditions Hérault

Salle polyvalente
Salle de sports
La chaufferie